Marre du JavaScript, j’apprends un vrai langage: Rust (Jour 1)

Un Rustacéen sauvage apparait !

Salut à toi jeune développeur·se, cale bien tes fesses sur ta chaise et rejoins moi dans mon apprentissage de Rust, un langage de programmation créé par Mozilla en 2010 et qui promet performance, fiabilité et productivité (rien que ça).

Depuis toujours j’aime découvrir de nouvelles choses pour continuer à évoluer et apprendre, Rust est donc le prochain langage à atterrir dans une liste qui a commencé par le vénérable Turbo Pascal quand j’étais gamin, en passant par plein d’autres (avec plus ou moins de succès ou d’intérêt) tels que PHP, Python, Ruby, Node.js, Typescript, Go, Solidity et j’en oublie probablement.

Comme je n’ai pas envie de paraphraser le site officiel (qui a une traduction française, oui oui) ou Wikipedia, je ne vous dirai donc pas que, parmi ses nombreux avantages, Rust est un langage compilé extrêmement rapide qui garantit la sécurité mémoire, possède un système de typage très puissant et un compilateur qui vous veut du bien (l’avenir nous le dira).

Du coup, plutôt que prendre quelques notes dans mon coin, je me suis dit que ça serait plus intéressant de créer une série sur mon apprentissage de Rust. Ca me permettra par la même occasion de corriger toute erreur qui pourrait apparaître si d’aventure des Rustacéens tombent sur ces quelques lignes.

Installer Rust

La manière la plus simple d’installer Rust est d’utiliser rustup avec la commande suivante, que l’on retrouve sur rustup.rs

curl --proto '=https' --tlsv1.2 -sSf https://sh.rustup.rs | sh

Cette commande installera les 3 utilitaires suivants :

Hello, world!

Passage obligé dans l’apprentissage de tout nouveau langage, nous allons créer un simple “Hello, world!” en créant un nouveau projet Rust via la commande cargo new hello-world.

Et… c’est tout ! La fonction a été créée automatiquement dans le fichier src/main.rs. Il ne reste plus qu’à lancer un petit cargo run qui va compiler le programme dans le dossier target/ et le lancer dans la foulée. Magique non ?

$ cargo run
Finished dev [unoptimized + debuginfo] target(s) in 0.04s
Running `target/debug/hello-world`
Hello, world!

Liens utiles

C’est tout pour aujourd’hui. On est dimanche après tout non ? La suite pour un autre jour !