Les vautours de la tech

Suite à la fin d’une mission longue durée, je me suis remis à prospecter pour des missions backend-end (Node.js & Go) il y a quelques semaines, ce qui n’était plus arrivée depuis fort longtemps. J’ai eu la chance ces trois dernières années d’avoir des missions qui tombaient toutes seules et j’avais un peu perdu de vue le monde merveilleux du recrutement dans l’IT.

Enfin plutôt son côté sombre, celui des intermédiaires vautours, plus intéressés par leur prime que la qualité du profil placé chez le client. Et force est de constater que le “monde d’après”, c’est celui d’avant mais en bien pire.

On est tous fichus

On en est arrivé au stade où le freelance n’est qu’un simple morceau de bidoche qu’on essaie d’acheter (j’ai récemment découvert qu’on “achetait” le freelance pour le “placer”, tel un meuble) le moins cher possible pour s’en mettre un max dans les poches.

Ces dernières semaines j’ai été en contact avec des intermédiaires qui prenaient des commissions délirantes de plus de 30% (!) en sus du TJM pour une simple mise en relation

Nous voilà donc avec une sangsue attachée à nous durant toute la durée d’une mission (qui peut durer des mois) simplement parce qu’il a eu la primeur de nous placer en premier chez le client, sans aucune autre valeur ajoutée. Et à ce petit jeu, ça se chiffre très rapidement à des milliers d’euros. Pour un mail ou un coup de téléphone plusieurs mois auparavant. Absurde n’est-ce pas ?

Finalement, il n’y a que l’intermédiaire qui sera gagnant. Le client passera à coté de très bons profils car ces derniers se retrouvent de facto difficiles à financer à cause de la marge énorme de l’intermédiaire. Et le freelance se verra refuser des missions si son TJM a le malheur de ne pas convenir à la gloutonnerie de notre apporteur d’affaire.

Bizarrement je n’en ai encore jamais vu un seul proposer de faire un effort conjoint pour baisser et le tjm du freelance, et le montant de sa propre commission pour proposer un profil vraiment intéressant au client. Parce qu’ils savent pertinemment qu’ils trouveront toujours un freelance désespéré prêt à tout pour choper une mission.

Il signera tout ce que vous lui mettrez sous le nez

Le problème pourrait ne se cantonner qu’à ces recruteurs véreux, mais loin de là. Sentant le filon, de plus en plus de freelances se mettent eux-mêmes à réclamer des commissions sur TJM pour des mises en relation. Je suis freelance depuis 2014 et à mes débuts c’était quelque chose que je voyais assez peu.

Mais le phénomène semble s’être amplifié ces deux dernières années, probablement par appât du gain rapide et facile qui semble désormais l’emporter sur les relations saines entre collègues

Pour moi tout ce business autour de la mise en relation est devenu une énorme machine à cash sur le dos des clients et des freelances, et je ne vois pas l’avenir avec beaucoup d’optimisme avec la prolifération de ces intermédiaires opaques et cupides. Il n’y a malheureusement pas de solution à court terme à ce problème, car il faut une prise de conscience globale, majoritairement du côté des clients qui missionnent ces gens là sans se douter de leur fonctionnement toxique.

Je prends tout

Personnellement je n’ai jamais demandé la moindre rémunération aux personnes que j’ai mises en relation avec des clients ou des prospects sur des missions que je ne pouvais honorer. Et pourtant j’essaie toujours de prendre le temps de trouver dans mon réseau les profils qui correspondront le mieux aux besoins du client. Je crois juste très fort en un cercle vertueux (bisounours power), et le simple fait de savoir que grâce à moi deux personnes pourront faire du business sans contrainte suffit largement à mon bonheur. Allez, à la rigueur je ne suis pas contre une bonne bière brune d’Abbaye à l’occase.

Et toi t’en penses quoi ? Tu crois que c’est la merde et qu’on est tous fichus ? Ou tu penses encore qu’il est possible de se débarrasser une bonne fois pour toutes de ces parasites ? Moi je crois la réponse elle est pas si vite répondue.

Il ne faut pas perdre espoir